Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A 33 ans, alors qu'il n'a peut-être jamais paru si fort, LeBron James s'est lancé un nouveau défi en annonçant dimanche qu'il rejoint les Los Angeles Lakers, la franchise la plus glamour de la NBA.

L'objectif de King James est clair: remporter un nouveau titre NBA pour consolider sa place au Panthéon du sport américain.

La super-star des Cleveland Cavaliers, originaire de l'Ohio, ne pouvait plus rester avec ses Cavaliers, défaits et humiliés 4-0 en finale cette année par les Golden State Warriors. Il s'est engagé pour quatre ans avec la franchise mythique de Los Angeles, les Lakers, pour 154 millions de dollars, ont annoncé dimanche ses agents de Klutch Sports Group.

Il marchera ainsi dans les traces de joueurs qui ont marqué l'histoire de la NBA, tels Kobe Bryant ou Magic Johnson, même si les Lakers peinent ces dernières années, n'ayant terminé que onzièmes de la Conférence ouest cette année. Selon la presse, outre Los Angleles, les Houston Rockets et Philadelphie avaient courtisé le triple champion NBA (2012 et 2013 avec Miami, 2016 avec Cleveland).

Un sentiment de frustration s'était emparé des observateurs de la NBA: LeBron James, qui joue actuellement le meilleur basket de sa carrière (34 points, 9,1 rebonds et 9 passes décisives lors des play-off 2018), semblait gâcher son talent à Cleveland. Le titre de 2016, remporté à la surprise générale face aux Warriors (4-3) paraît bien loin.

Surtout, en cinq finales avec les Cavs, le King en a perdu quatre. Très loin de la référence Michael Jordan, le mètre-étalon de l'excellence dans le basket américain: six finales disputées avec les Chicago Bulls, six victoires. C'est justement à Michael Jordan que James, quatre fois meilleur joueur de la NBA et double-médaillé d'or olympique, pourrait disputer selon certains le statut de meilleur joueur de l'histoire de la NBA.

Après un retentissant échec en finale en 2010 face aux San Antonio Spurs de Tony Parker (4-0), le roi auto-proclamé décide - déjà - de quitter Cleveland pour Miami, où il associe ses talents à ceux de Dwyane Wade et Chris Bosh.

Les "Tres Amigos" raflent deux titres en quatre ans, avant que LeBron ne décide, plus humblement, de revenir à Cleveland en 2014. Ce retour à la maison, couplé au titre de 2016, le rend plus populaire que jamais dans l'Ohio.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS