Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ne plus faire voter des initiatives violant les droits fondamentaux

Soleure - A l'avenir, une initiative qui violerait les droits fondamentaux et qui de fait ne peut être appliquée, ne devrait plus être soumise au peuple. L'Assemblée de Soleure, un forum de réflexion qui s'est réuni samedi pour la deuxième fois, veut préparer une initiative en ce sens.
La démocratie en Suisse ne doit pas être détournée plus longtemps à des fins contraires aux droits de l'homme, a indiqué dans un communiqué l'Assemblée de Soleure à l'issue de sa réunion. Les participants, plus d'une centaine, se sont prononcés pour préparer les travaux en vue d'une initiative.
Ils se réservent ce moyen au cas où la réforme de la Constitution fédérale ne peut pas être modifiée sur ce point. Il s'agit en effet de préciser les motifs permettant d'invalider une initiative. La démocratie ne doit pas être confondue avec un absolutisme démocratique qui autorise une majorité à voter sur des droits fondamentaux d'une minorité, indique l'Assemblée de Soleure.
Le texte sur le renvoi des étrangers criminels, qui sera soumis au peuple le 28 novembre, est à nouveau "contraire aux droits de l'homme et anti-démocratique". Il doit être rejeté, indique le communiqué.
Dans une résolution, l'assemblée a également salué le Prix Nobel de la paix attribué au dissident chinois Liu Xiaobo. Elle souhaite que le Conseil fédéral se montre solidaire avec la Norvège et demande à la Chine de libérer immédiatement les parents du lauréat arrêtés et de cesser les représailles à leur encontre.
La 2e Assemblée de Soleure a été lancée par 22 organisations, dont le Club Helvétique, Humanrights.ch ou encore Amnesty International. Suite à l'acceptation par le peuple de l'initiative anti-minarets, une première assemblée avait eu lieu le 29 mai 2010 à Soleure.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.