Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La neige continue à perturber le trafic ferroviaire en altitude. Il a été interrompu jeudi matin sur la ligne du Brünig entre Interlaken (BE) et Lucerne. Les trains peuvent à nouveau circuler depuis 13h00, a indiqué la compagnie ferroviaire du Zentralbahn.

La ligne du Brünig a été coupée entre Meiringen (BE) et Brünig-Hasliberg (BE). Les importantes chutes de neige ces derniers jours sont à l'origine du problème. Un service de bus avait été mis en place entre Giswil (OW) et Meiringen.

Le Montreux-Oberland bernois (MOB) a aussi cessé de circuler entre Château-d'Oex (VD) et Montbovon (FR). Un service de bus a été mis en place. Le trafic ferroviaire pourrait reprendre samedi.

La liaison ferroviaire entre le Valais et les Grisons est aussi interrompue. Les importantes chutes de neige empêchent le Matterhorn Gottahrd Bahn (MGB) de circuler entre Niederwald (VS) et Hospenthal (UR).

Risque d'avalanches

En raison du risque d'avalanche, les tronçons du MGB entre Andermatt (UR) et Disentis (GR) et entre Tschamut (GR) et Selva (GR) ont été fermés au trafic. Pour aller de Brigue à Coire en train, il faut passer par Berne et Zurich.

Entre mardi matin et jeudi soir, il est tombé 120 centimètres de neige fraîche dans les Alpes glaronnaises, a indiqué l'Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF). Dans plusieurs autres parties des Alpes, les quantités mesurées atteignent entre 60 centimètres et 1 mètre.

Dans une bonne partie des Alpes, le risque d'avalanches est "élevé" (niveau 4), rappelle l'institut. Dans de nombreuses autres régions de montagne, il est "marqué" (niveau 3). Ces risques d'avalanches ont entraîné la fermeture de plusieurs routes de montagne, notamment dans le Haut-Valais et dans les cantons d'Uri, de Glaris et de Berne.

ATS