Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nelson Mandela a été autorisé à quitter l'hôpital mercredi plus de deux semaines après son admission pour une infection pulmonaire, a annoncé la présidence sud-africaine dans un communiqué. Le héros de la lutte anti-apartheid continuera à recevoir des soins à domicile.

Agé de 94 ans, l'ancien président avait été admis à l'hôpital de Pretoria le 8 décembre pour une infection pulmonaire. Puis il avait subi le 15 décembre une intervention pour retirer des calculs biliaires.

"L'ancien président Nelson Mandela a été autorisé à quitter l'hôpital ce soir. Il recevra des soins à domicile dans sa maison de Houghton (à Johannesburg) jusqu'à ce qu'il soit totalement rétabli", ont indiqué les services du président Jacob Zuma dans un communiqué.

"Nous demandons que son intimité continue d'être respectée afin de lui permettre de bénéficier des meilleures conditions possibles pour un rétablissement complet", ajoute le texte.

Précédente hospitalisation

Président de 1994 à 1999, M. Mandela a passé 27 ans de sa vie en prison, pour avoir lutté contre le régime qui instaurait une discrimination raciale en Afrique du Sud.

Libéré en 1990, il était devenu quatre ans plus tard le premier président noir de son pays. Il avait obtenu en 1993 le prix Nobel de la paix, conjointement avec le dernier président de l'apartheid Frederick Willem de Klerk, pour avoir mené à bien les négociations vers la démocratie.

Nelson Mandela n'est plus apparu en public depuis la finale de la Coupe du monde de football en 2010 dans son pays. Il avait déjà été hospitalisé, pendant deux jours, en janvier 2011 pour une infection pulmonaire, probablement liée aux séquelles d'une tuberculose contractée pendant son séjour en prison à Robben Island où il a passé 18 de ses 27 années de captivité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS