Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les nouilles Maggi ont fait leur retour dans les rayons indiens en novembre dernier (archives).

KEYSTONE/AP/AIJAZ RAHI

(sda-ats)

Nestlé poursuit son retour à la normale en Inde, après avoir été secoué par le scandale des nouilles Maggi contaminées au plomb. La part de marché pour ce produit a rebondi, a affirmé la responsable de la zone Asie, Afrique et Océanie (AOA), Wan Ling Martello.

"L'évolution des nouilles Maggi en Inde est meilleure que prévu", a précisé Wan Ling Martello lors de la journée des investisseurs du géant alimentaire vaudois, mercredi à Vevey. Après avoir chuté de 79% à zéro suite au retrait du produit l'année dernière, la part de marché est remontée à 11% en novembre grâce à la réintroduction des nouilles pour monter à 53% actuellement.

En raison notamment du retrait des nouilles Maggi en Inde, la part de marché de la zone AOA a nettement souffert, avec un retard de 220 points de base par rapport à la concurrence mi-2015. Ce retard a depuis été comblé et se situait à 160 points de base en mars.

Nouilles réintroduites

Nestlé avait dû retirer en mai 2015 les nouilles instantanées Maggi des commerces indiens après la découverte d'une teneur en plomb supérieure au niveau autorisé dans certains échantillons. Le numéro un mondial de l'alimentaire, qui a toujours affirmé que ces produits étaient propres à la consommation, avait été contraint de suspendre sa production. Les nouilles ont fait leur retour dans les rayons en novembre dernier.

Le groupe a cependant de nouveau des problèmes avec ses nouilles instantanées Maggi en Inde, avait affirmé en avril le Wall Street Journal. Des inspecteurs des denrées alimentaires de l'Etat d'Uttar Pradesh ont déposé une plainte contre le numéro un mondial de l'alimentaire, lui reprochant ses méthodes de production. Des échantillons de nouilles auraient relevé un niveau trop élevé de cendres.

Difficultés en Chine

Hormis l'Inde, la Chine a ainsi contribué aux difficultés de la zone AOA. Nestlé y rencontre des difficultés avec sa marque Yinlu de boissons au lait d'arachide et de gruaux de riz. Les produits du géant vaudois ont souffert d'un intérêt croissant des consommateurs pour des marques premium et de la chute du prix du lait.

"Le rebond de Yinlu va prendre un certain temps", a tempéré Wan Ling Martello. Nestlé compte notamment s'appuyer sur le commerce électronique et un partenariat avec le portail chinois Alibaba.

ATS