Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nestlé a connu un premier trimestre en croissance soutenue. Le groupe alimentaire vaudois a réalisé un chiffre d'affaires en progression de 5,6% sur un an, à 21,39 milliards de francs. Les marchés émergents nourrissent plus que jamais la demande.

La croissance organique des ventes s'est pour sa part située à 7,2%, contre 6,4% au premier trimestre 2011, a indiqué vendredi la multinationale veveysanne, numéro un mondial du secteur alimentaire. Elle apparaît supérieure à l'objectif fondamental que vise Nestlé sur la durée, qui est compris entre 5 et 6%.

Ce taux de 7,2% se décompose en une croissance interne réelle de 2,8% et une hausse de 4,4% provenant des adaptations de prix. Les acquisitions, données nettes des cessions, ont apporté 3% au chiffre d'affaires. En revanche, l'impact du franc fort l'a réduit de 4,6%, d'où les 5,6% d'augmentation globale.

Soutien des marchés émergents

Une nouvelle fois, la croissance d'ensemble est portée par les marchés émergents, ceux-ci ayant gagné 13% contre 3,1% pour les marchés développés, quatre fois plus. La situation reflète un climat de consommation morose dans les pays les plus riches, comme en témoigne la zone Europe (+2,3% à 3,58 milliards de francs).

Dans le détail des secteurs opérationnels, il apparaît que la plus forte croissance organique en termes de chiffre d'affaires est venue de la zone Asie, Océanie et Afrique, avec une avancée de 11,4% à 4,59 milliards de francs. Les Amériques présentent de leur côté une progression de 6,2% à 6,54 milliards.

Succès des capsules

Dans les eaux en bouteille, Nestlé Waters a réalisé des ventes en croissance organique de 8% à 1,55 milliard de francs. La division Nutrition a quant à elle réalisé une hausse de 5,8% à 1,88 milliard. Les autres activités ont généré un montant de 3,26 milliards (+10,4%).

Parmi celles-ci figurent les capsules de café Nespresso, dont le succès est loin de s'éroder. La croissance organique y affiche un taux d'environ 20%, selon Nestlé. Le réseau mondial de distribution devrait passer le cap des 300 boutiques d'ici à la fin de l'année.

ATS