Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nestlé, ici le siège mondial à Vevey (VD), affiche une croissance organique plutôt faible au terme du premier semestre 2017 (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Nestlé a dégagé un bénéfice net en hausse de 19% au premier semestre à 4,89 milliards de francs. Le chiffre d'affaires du groupe alimentaire vaudois a reculé en revanche de 0,3% à 43,02 milliards.

La croissance organique s'est limitée à 2,3% entre janvier et juin, a indiqué jeudi la multinationale veveysanne. Le taux se décompose en une croissance interne réelle de 1,4% et une adaptation des prix à la hausse de 0,9%. Les affaires ont connu un développement plus dynamique sur les marchés émergents que sur les marchés développés.

"La croissance organique au premier semestre n’a pas complètement satisfait nos attentes", a relevé le directeur général Mark Schneider, cité dans le communiqué. "Tandis que la croissance des volumes reste au niveau supérieur de notre industrie, les adaptations de prix demeurent faibles", précise l'Américano-Allemand.

En ce qui concerne l'ensemble de l'exercice en cours, Nestlé confirme ses prévisions pour 2017. Celles-ci comprennent notamment un taux de croissance organique se situant "probablement" dans la moitié inférieure de la fourchette de 2-4%.

ATS