Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La filiale de Nestlé en Inde a essuyé au deuxième trimestre 2015 une perte de 664 millions de roupies (9,7 millions de francs). Cette perte est à imputer à l'affaire des nouilles instantanées Maggi, au coeur d'un scandale en Inde concernant leur teneur en plomb.

A la même période il y a un an, la filiale avait enregistré un bénéfice de 2,9 milliards de roupies, indique mercredi un communiqué. Les ventes ont également chuté de 20% sur un an à 19,6 milliards d'avril à fin juin. Le compte de résultats affiche ainsi une charge exceptionnelle de 4,5 milliards de roupies.

L'autorité indienne de sécurité des aliments (FSSAI) avait ordonné le 5 juin à Nestlé de cesser de vendre ses nouilles instantanées, très populaires en Inde. Des tests sur des échantillons dans plusieurs États avaient montré une teneur en plomb supérieure à la limite autorisée. Elle avait également demandé à ce que la production soit arrêtée.

Le groupe a annoncé une vaste opération de retrait. Nestlé a aussi procédé à de nombreux tests en Inde et à l'étranger et a saisi la Haute Cour de Bombay pour contester cette interdiction.

ATS