Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé jeudi devant l'ONU une "ligne rouge claire" pour empêcher l'Iran de se doter d'une arme atomique. Le président palestinien Mahmoud Abbas a lancé de son côté une campagne pour que son pays ait le statut d'Etat non membre de l'ONU.

Illustrant son propos avec une pancarte représentant schématiquement une bombe, le Premier ministre israélien a milité pour empêcher l'Iran, qui en est actuellement à 70% selon lui, d'atteindre le seuil de 90% d'enrichissement de son uranium. Pour appuyer sa demande, il est allé jusqu'à tracer une ligne rouge au feutre sur le dessin.

"Au printemps prochain, au maximum l'été prochain au rythme où ils poursuivent actuellement l'enrichissement (...), ils pourront passer à l'étape finale", a assuré Benjamin Netanyahu. "Ils n'ont besoin que de quelques mois, peut-être quelques semaines, avant d'avoir suffisamment d'uranium enrichi pour la première bombe", a-t-il assuré.

"L'avenir du monde est en jeu (...), rien ne peut mettre davantage en péril notre avenir qu'un Iran doté d'armes nucléaires", a-t-il martelé.

Souhait palestinien

S'exprimant avant lui à la tribune, Mahmoud Abbas a pour sa part souhaité "que l'Assemblée générale adopte une résolution considérant l'Etat de Palestine comme un Etat non membre des Nations unies pendant cette session", qui se termine en septembre 2013.

Il y a un an, M. Abbas a échoué à obtenir le statut d'Etat à part entière et les Palestiniens ne sont pour l'instant qu'une "entité" observatrice à l'ONU.

Il a aussi sévèrement critiqué la politique de colonisation israélienne dans les territoires palestiniens, qualifiée de "catastrophique" et "raciste", des remarques que le premier ministre israélien a ensuite vertement dénoncé.

Le président palestinien a enfin invité le Conseil de sécurité de l'ONU à "adopter d'urgence une résolution posant les bases d'une solution au conflit israélo-palestinien qui servirait de référence contraignante et de guide" en vue d'un accord de paix fondé sur une solution "des deux Etats, Israël et la Palestine".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS