Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu va demander publiquement au président américain Barack Obama de libérer l'agent israélien Jonathan Pollard, selon un communiqué. Pollard est incarcéré depuis 25 ans aux Etats-Unis pour avoir espionné au profit d'Israël.
M. Netanyahu a décidé d'"accéder à une requête personnelle de Jonathan Pollard et va appeler, dans les prochains jours, officiellement et publiquement le président des Etats-Unis Barack Obama à libérer Pollard", précise le communiqué de son bureau.
Pollard, 56 ans, un analyste de l'US Navy, a été condamné par la justice américaine à la détention à perpétuité en 1987 pour avoir fourni à Israël, de mai 1984 à son arrestation en novembre 1985, des milliers de documents classés "secret défense" sur les activités d'espionnage des Etats-Unis, principalement dans les pays arabes.
M. Netanyahu avait rencontré lundi la femme de l'espion, Esther Pollard, qui lui a transmis une lettre de son époux, à la suite d'une campagne intensive auprès de l'administration américaine, afin d'accélérer sa libération.
"Il (Pollard) a été un envoyé d'Israël (...) J'ai soulevé l'affaire à plusieurs reprises ces derniers mois devant le président (Barack Obama) et la secrétaire d'Etat (Hillary Clinton), et je vous promets que je continuerai de le faire", avait affirmé M. Netanyahu à Mme Pollard.
Nationalité israélienneJuif américain, Jonathan Pollard a été officiellement reconnu par l'Etat hébreu comme un espion israélien en 1998, et la nationalité israélienne lui a été attribuée en 1995. "L'Etat d'Israël a une dette morale envers lui et il est temps qu'il puisse vivre avec sa famille et recouvrer sa santé après une si longue période de détention", ajoute M. Netanyahu, selon le communiqué.
Depuis l'arrestation de Pollard, les différents chefs de gouvernement israéliens ont en vain demandé sa remise en liberté aux autorités américaines. Selon les médias israéliens, l'ex-secrétaire américain à la Défense Lawrence Korb, actuellement en visite en Israël, a affirmé avoir soulevé à six reprises le sort de Pollard devant M. Obama et Mme Clinton.
Dans une lettre reproduite par la presse israélienne et adressée à M. Obama le 27 septembre 2010, M. Korb a notamment affirmé: "en tant qu'adjoint au secrétaire à la Défense (Caspar Weinberger) lors de l'arrestation de Jonathan Pollard, je vous demande respectueusement de le grâcier, car il a déjà purgé 25 ans de prison".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS