Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a connu un coup d'arrêt mercredi, pénalisée par ses poids lourds (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini nettement dans le rouge mercredi (-1,21%). Le Swiss Market Index (SMI), qui avait encore inscrit un plus haut de l'année mercredi passé à 9318,04 points et s'était approché la veille des 9200 points, est largement passé sous cette barre.

Le SMI a accentué ses pertes à partir de 15h00 pour se redresser un peu sur la fin et terminer en dessus du plus bas du jour. L'indice a été plombé par la baisse de ses trois poids lourds. Avant la réunion, jeudi, de la Banque centrale européenne (BCE), les investisseurs ont fait preuve de prudence.

En Suisse, la saison des résultats intermédiaires a marqué une courte pause entre deux journées chargées. A New York, Wall Street reculait légèrement en début de séance après une nouvelle salve, mitigée, de résultats d'entreprises et au lendemain d'un nouveau sommet historique du Dow Jones.

"La grande majorité de la Bourse américaine est loin d'être aussi performante que ce que laisse penser le Dow Jones", à la structure peu représentative, a souligné dans une note Karl Haeling, de LBBW. Ironisant sur la "hype dans les médias financiers" autour des performances de l'indice-vedette, l'expert s'est demandé si l'humeur aventureuse à Wall Street n'était pas en train d'atteindre son "plafond".

Sur le plan macro-économique, le baromètre Ifo allemand du moral des entrepreneurs a enregistré un rebond inattendu en octobre et signé un nouveau record à 116,7 points, alors que les analystes avaient prévu un recul à 115,1 points après 115,3 en septembre.

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont fortement progressé en septembre, dépassant largement les prévisions des analystes. Elles se sont élevées à 238,7 milliards de dollars en données corrigées des variations saisonnières, en progression de 2,2% alors que les analystes avaient prévu une hausse de 1,3%.

Les ventes de maisons neuves en septembre ont largement dépassé les prévisions des analystes. En données corrigées des variations saisonnières et en rythme annualisé, le nombre de transactions s'est élevé à 667'000 (+18,9%). Les analystes attendaient 555'000 ventes. Sur un an, la hausse est de 17%.

Le SMI a fini en recul de 1,21% à 9084,09 points, avec un plus bas à 9062,64 et un plus haut à 9202,58. Le SLI a cédé 0,63% à 1482,50 points et le SPI 0,98% à 10'415,97 points. Sur les trente valeurs vedettes, seize ont reculé et quatorze ont avancé.

Avec un repli de 2,5% Novartis a fini lanterne rouge, derrière Roche (-2%) et Nestlé (-1,6%).

Après les chiffres trimestriels de Novartis, Société Générale, Vontobel et Goldman Sachs ont relevé l'objectif de cours. A contre-courant, Barclays a abaissé l'objectif et même réduit sa recommandation à "underweight", après "equal weight". Swissmedic a homologué Kisqali pour le traitement de certains cancers du sein.

LafargeHolcim, qui publiera ses chiffres trimestriels vendredi, a cédé 1%.

Luxe en hausse

Logitech (-1%) n'a pas réussi à conserver ses gains initiaux. Le titre avait déjà été chahuté la veille malgré une performance trimestrielle de choix, que les investisseurs avaient visiblement mise à profit pour engranger leurs bénéfices.

UBS, qui dévoilera ses données trimestrielles vendredi, a reculé de 1% et Credit Suisse de 0,7%, contrairement à Julius Baer, qui a gagné 0,3%.

Swiss Re (-0,1%) n'a finalement pas profité des relèvements d'appréciation par nombre d'analystes dans la foulée de la présentation de sa part de la facture des dégâts causés outre-Atlantique par les ouragans et les séismes au Mexique.

Dans le camp des gagnants, les valeurs du luxe Swatch Group (+1,9%) et Richemont (+1,7%) ont fini tout en haut du tableau. Les exportations helvétiques vers la Chine continentale et Hong Kong, marchés de prédilection pour l'industrie de l'ostentatoire, ont atteint entre janvier et septembre de nouveaux sommets.

Avec un gain de 1,0%, le bon de participation Schindler monte sur la 3e marche du podium. Au lendemain de résultats supérieurs aux attentes, Vontobel a relevé l'objectif de cours et confirmé "hold". L'analyste ne voit qu'un potentiel de hausse limité pour le titre.

Sika (+0,7%) publiera des chiffres intermédiaires jeudi, tout comme ABB (-0,2%) et Lonza (-1,1%).

Vontobel en verve

Sur le marché élargi, Vontobel (+3,3%) a publié des informations sur l'évolution de ses avoirs sous gestion à l'issue du troisième trimestre. Entre "solide résultat" et "afflux nets d'argent très réjouissants", l'établissement zurichois s'est généreusement autocongratulé au passage.

Cosmo (+0,5%) a confié la distribution de l'Eleview sur le Vieux Continent et en Afrique du Sud à Fujifilm Europe.

La Banque cantonale de Glaris (+1%) est parvenue à accroître tant son produit que son résultat d'exploitation sur les neuf premiers mois de l'année.

Emmi (-0,2%) a marginalement relevé sa participation dans un importateur de fromage mexicain, qui lui confère désormais une majorité de contrôle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS