Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les humoristes Benjamin Cuche et Jean-Luc Barbezat ne sont plus candidats pour succéder à Jean Studer au Conseil d'Etat neuchâtelois. Le duo renonce à l'élection complémentaire du 14 octobre pour "se consacrer à la future candidature au Conseil fédéral", ont-ils annoncé jeudi soir dans un communiqué.

Ils ont fait part de leur décision dans une lettre adressée à la chancellerie d'Etat, a indiqué leur attaché de presse contacté par l'ats. Ce dernier n'était pas en mesure de donner la ou les raisons de leur retrait de la course à l'exécutif neuchâtelois.

Lundi, les deux humoristes avaient déclaré avoir officiellement déposé leur candidature sous le slogan "Votez pour l'autre" car ils se présentaient alors individuellement sur une liste. Ils n'avaient pas obtenu l'autorisation de la chancellerie de viser le siège de conseiller d'Etat neuchâtelois en partage de poste.

Grand favori

Le grand favori dans cette élection complémentaire est le conseiller communal de La Chaux-de-Fonds, le socialiste Laurent Kurth. Agé de 44 ans, il a été désigné le 18 août par les membres de son parti. Ce candidat est souvent présenté comme le successeur naturel de Jean Studer au gouvernement.

Le second candidat est Louis Dubois, agriculteur-viticulteur de 69 ans domicilié à Bevaix. Présenté par l'Entente Cantonale Neuchâteloise, il est un des membres fondateurs de l'Entente bevaisanne. Sous ces couleurs, il a été élu au Conseil communal en 2008, puis réélu en mai au Conseil général.

Le vainqueur de l'élection complémentaire n'aura guère l'occasion de s'en réjouir. Il devra remettre son fauteuil en jeu lors des élections cantonales au printemps 2013.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS