Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Neuchâtel - A Neuchâtel, le comité de l'initiative populaire en matière d'accueil parascolaire "Un enfant, une place" refuse de retirer son texte. Celui-ci sera soumis au vote en même temps que le contre-projet accepté par le Grand Conseil, annonce la conseillère d'Etat en charge du dossier, Gisèle Ory.
Dans une interview accordée ce samedi aux quotidiens "L'Express" et "L'Impartial", Gisèle Ory explique n'avoir pas pu satisfaire les conditions fixées par le comité d'initiative pour qu'il retire son texte. Ce n'était pas possible "pour des raisons de forme et de fond", déclare-t-elle.
Du coté des initiants, Benoît Couchepin confirme à l'ATS "qu'aucune des conditions de retrait n'est remplie". Mais il s'oppose à ce que le Conseil d'Etat lie la votation sur l'initiative et son contre-projet à celle sur la réforme de la fiscalité des entreprises, comme l'annonce Gisèle Ory.
La conseillère d'Etat estime qu'il y a bien une unité de matière entre la loi sur l'accueil des enfants et celle sur la fiscalité, contestée par référendum, "puisque, dans les deux cas, on parle de la contribution financière des entreprises". Benoît Couchepin conteste ce lien et souligne qu'un tel double vote "serait préjudiciable pour le canton et les deux lois".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS