Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La conseillère d'Etat socialiste Gisèle Ory a annoncé mercredi qu'elle renonçait à solliciter un nouveau mandat au sein du gouvernement neuchâtelois. Elle quittera ses fonctions à la fin de la législature le 31 mai prochain.

Des élections cantonales sont prévues en avril prochain à Neuchâtel en vue du renouvellement du parlement et du Conseil d'Etat. Lors d'une conférence de presse, Gisèle Ory a motivé sa décision par le souci de retrouver sa liberté d'action.

"Il est difficile d'agir sous la pression des lobbies, difficile d'agir avec le souci d'être réélue", a déclaré la conseillère d'Etat. Elle a précisé que la question de solliciter un nouveau mandat s'est posée à elle dès sa première élection au gouvernement, en avril 2009.

Sa décision ferme de ne pas se représenter est intervenue en milieu de législature, a ajouté Gisèle Ory. S'agissant de son domaine gouvernemental - la santé et les affaires sociales - elle a précisé qu'il était plus facile de produire le changement par la réflexion au sein d'organes constitués que par l'action gouvernementale.

Carrière académique

La conseillère d'Etat a déclaré à ce sujet qu'elle entendait poursuivre sa carrière à l'Université de Lausanne (UNIL). Elle a déposé au début du mois d'août une proposition de reprise d'un projet de recherche sur l'assurance-maladie incluant les rôles de la totalité des acteurs du système de santé suisse.

Lors de la conférence de presse, le président du PS neuchâtelois Baptiste Hurni a remercié Gisèle Ory de son action au sein du département cantonal de la santé et des affaires sociales. Il a porté à l'actif de la conseillère d'Etat une baisse des tensions liées au domaine émotionnel de la réforme hospitalière.

Double départ

Membre de la direction du PS, Gianfranco de Gregorio a relevé que le départ prévu de Gisèle Ory se conjugait à la démission du socialiste Jean Studer, effective depuis le 31 juillet dernier. Selon lui, cette situation ouvre au PS l'opportunité de mettre en évidence des candidats jeunes et de valeur en perspective des prochaines élections cantonales.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS