Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Groupe E a déposé lundi matin une demande de permis de construire pour une centrale combinée à gaz à Cornaux (NE). Cette installation produira chaque année entre 2 et 2,5 térawattheures de courant et entre 50 et 100 mégawatts de chaleur. Elle sera exploitée en partenariat avec Romande Energie et les FMB.

Le projet s'inscrit dans la stratégie énergétique 2050 de la Confédération. Celle-ci prévoit la construction d'une première centrale à gaz en Suisse d'ici 2020 pour compenser la perte de production liée à l'arrêt des centrales nucléaires, ont indiqué les trois groupes énergétiques dans un communiqué commun.

La centrale sera située dans une zone industrielle près de l'ancienne centrale à gaz construite dans les années 1960. Cette zone est déjà entièrement équipée des infrastructures nécessaires à ce type d'installation.

Retombées économiques

Selon le Groupe E, cette centrale générera d'importantes retombées économiques. Environ un tiers des quelque 450 millions de francs qui seront investis pour ce projet profiteront aux entreprises locales qui répondront à l'appel d'offre.

La construction est censée se dérouler sur une trentaine de mois et occupera jusqu'à 600 personnes. L'exploitation du site permettra la création d'une trentaine d'emplois. Le site pourrait être exploité dès 2018 au plus tôt.

Le Groupe E, Romande Energie et les Forces motrices bernoises (FMB) ont prévu d'acquérir chacun environ 20% du capital-actions de la future société anonyme. Des pourparlers sont actuellement en cours avec Viteos, le distributeur neuchâtelois d'électricité pour entrer dans ce partenariat. Pour l'heure, la société étudie la question notamment avec les villes de Neuchâtel, de La Chaux-de-Fonds et du Locle.

ATS