Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A moins de deux semaines de la votation, le projet de RER-Transrun serait accepté par les Neuchâtelois, indique un sondage. L'enquête révèle que 47,2% des personnes interrogées approuveraient ce projet alors que 33% le refuseraient. La part des indécis s'élève 18,6%.

Ce sondage a été réalisé du 27 août au 4 septembre par l'Institut MIS Trend auprès de 1007 Neuchâtelois pour la radio régionale RTN et les quotidiens "L'Express" et "L'Impartial". La marge d'erreur est de 3%. Un peu plus de 1% des personnes interrogées a refusé de répondre.

Le oui gagne du terrain

Le camp du oui s'est renforcé par rapport à un premier sondage mené au printemps. Cette enquête révélait que le RER neuchâtelois serait accepté par 43,2% des votants contre 38,4%. La proportion d'indécis s'élevait déjà à quelque 18,1%.

Un district, celui du Val-de-Travers, est opposé au Transrun avec 51,3% de non. Les districts des Montagnes neuchâteloises comptent le plus de partisans du projet d'extension des transports publics: 63,1% d'avis favorables à La Chaux-de-Fonds et 54% au Locle. Dans le district de Neuchâtel, le oui obtient 42,5% des intentions de vote.

Gain de temps

La principale motivation avancée par les partisans du RER-Transrun est la réduction du temps de parcours entre La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel. Sans surprise, les opposants avancent en premier lieu le coût du projet, 919 millions de francs dont 560 millions à charge du canton et des communes, pour expliquer leur position.

Depuis plusieurs semaines, les fronts se sont durcis. Les prises de position, ainsi que les lettres de lecteur dans la presse se sont multipliées à l'approche de l'échéance de ce scrutin jugé crucial pour l'avenir du canton par les autorités.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS