Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le travail a repris normalement jeudi à l'Hôpital de la Providence à Neuchâtel. Le personnel a renoncé au débrayage annoncé. Il tient ainsi compte du courrier de l'Office de conciliation qui a rappelé aux parties leur obligation de respecter la paix du travail pendant la période de conciliation.

"Il y avait trop de risques de licenciement si le personnel avait quand même maintenu le débrayage", a expliqué la secrétaire centrale de Syna Chantal Hayoz. Dans sa lettre, l'Office de conciliation demande aux parties de se déterminer d'ici le 20 novembre.

Selon Mme Hayoz, tout cela n'est pas très clair pour le personnel. Depuis que le personnel et l'employeur s'étaient adressés à l'Office de conciliation, "celui-ci n'a pas bougé et n'a convoqué personne". "L'Etat n'a pas été en mesure de faire des propositions".

Assemblée du personnel

Les juristes des syndicats parties au conflit social (Syna et SSP-VPOD) vont plancher sur la réponse à apporter à l'Office de conciliation. Le personnel devra aussi se prononcer au cours d'une assemblée.

Pour Mme Hayoz, ces rebondissements ne sont qu'une manière de vouloir "casser les mesures de lutte du personnel". D'ailleurs, en l'état, les deux autres journées de débrayage agendées pour mardi et jeudi de la semaine prochaine sont en principe maintenues, explique-t-elle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS