Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La course à la succession du conseiller d'État Jean Studer manque de piment pour certains. Le duo d'humoristes neuchâtelois Cuche et Barbezat s'y lance avec l'objectif d'empêcher l'élection tacite qui se profile le 14 octobre, personne ne contestant le siège socialiste.

Comme l'a révélé lundi le quotidien "Le Matin", le duo organise une primaire sur son site Internet "afin de désigner qui de Cuche ou de Barbezat se présentera comme candidat à l'élection complémentaire au Conseil d'État Neuchâtelois". Avec la vidéo d'un petit débat à la clé.

Leur programme est clair: "On a des idées de Neuchâtelois". Par exemple sur l'Hôpital neuchâtelois (HNE): bien qu'étant l'un du Haut, l'autre du Bas, les deux hommes sont d'accord. L'HNE doit être situé dans le Bas du canton, tant que le gouvernement y est aussi: "l'hôpital doit être proche des malades".

Les socialistes choisissent leur candidat le 18 août. Le conseiller communal de La Chaux-de-Fonds Laurent Kurth est le grand favori. Dans la mesure où aucun parti ne conteste le siège socialiste laissé vacant par M. Studer, l'élection sera tacite. Reste à savoir si le duo d'humoristes persiste et signe au dépôt des listes.

ATS