Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Neuchâtel prévoit un déficit de 17,9 millions en 2019

Le Conseil d'Etat, en photo lors de la présentation en juillet de la passe décisive sur la réforme de la fiscalité et de la péréquation, estime que ce budget est un pas en direction de l'équilibre visé en 2020 (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Le canton de Neuchâtel ne devrait pas vivre le même psychodrame autour du budget que l'année précédente. Pour 2019, le déficit prévu de 17,9 millions de francs respecte les limites du frein à l'endettement.

"Ce résultat concrétise la volonté du Conseil d’Etat de tenir ses engagements et représente un nouveau pas en direction de l’équilibre visé pour l’exercice 2020", indique le canton jeudi. Le Grand Conseil avait refusé en décembre 2017 le budget pour l'année suivante, qui prévoyait un déficit de 50 millions de francs.

Le canton avait dû vivre les premiers mois de l'année sans budget. Un consensus sur un déficit de 37,2 millions de francs avait finalement été trouvé en février.

A propos du budget 2019, le Conseil d'Etat note que "la rigueur ne devra toutefois pas être relâchée, des améliorations de l’ordre de 20 à 25 millions de francs étant encore nécessaires pour atteindre l’objectif d’équilibre fixé".

Dans le détail, le résultat d'exploitation présente un excédent de charges de 81,7 millions de francs, soit une amélioration de 17 millions par rapport au budget 2018. Grâce à un bénéfice attendu du résultat financier (+42,4 millions) et à un bénéfice des revenus extraordinaires (+21,4 millions), le compte de résultat devrait boucler sur un déficit de 17,9 millions.

Investissements à la hausse

Sur le plan des ressources humaines, le budget 2019 est marqué par une augmentation des effectifs, pour l’essentiel justifiée par le projet de fusion du service informatique de l’entité neuchâteloise et du centre électronique de gestion (CEG) de la ville de Neuchâtel. Les charges du personnel ont été budgétées à 444,1 millions de francs, en hausse de 2,6% par rapport au budget 2018.

Au niveau des investissements, le budget 2019 prévoit une somme de 89,4 millions de francs, soit 12,8 millions supplémentaires par rapport à 2018. Cela s'explique en partie par la reprise des actifs du CEG, qui représente une dépense ponctuelle de 8 millions, peut-on lire dans le rapport.

Le canton s'attend à une croissance régulière des recettes fiscales sur les années 2019 à 2021. "Elle sera un peu plus lente entre 2021 et 2022", observe le gouvernement. "Cette évolution, si elle est réaliste, ne pourra toutefois se concrétiser qu’avec une légère croissance de la population et un maintien de la dynamique conjoncturelle actuelle", ajoute-t-il.

Une augmentation de 22 millions des revenus à percevoir en 2019 au titre de la péréquation financière fédérale contribue également de manière positive au résultat annoncé pour l’exercice, explique le canton.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.