Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Retour gagnant de Neuchâtel Xamax dans l'élite après une traversée du désert de six ans et demi. Le promu s'est imposé 2-0 à Lucerne pour lancer parfaitement l'opération maintien.

Face à un adversaire qui s'était montré fort brillant au printemps, les Xamaxiens n'ont rien volé. Même si la réussite a été de son côté avec deux poteaux salvateurs pour le gardien Laurent Walthert, la formation de Michel Decastel a inscrit deux beaux buts qui ont récompensé cette volonté permanente de bien jouer au football.

Avec une seule recrue au coup d'envoi, l'Ivoirien Hamed Koné, les Neuchâtelois ont ouvert le score à la 14e sur une action superbe: centre au second poteau de Janick Kamber pour Raphaël Nuzzolo dont la remise de la tête trouvait Gaëtan Karlen. Le 2-0 tombait à la 75e minute avec une volée victorieuse de Geoffrey Tréand qui a su exploiter une remise de la tête de Charles-André Doudin.

Ce succès permettra à Michel Decastel d'envisager la venue samedi prochain du FC Bâle avec sérénité. Un FC Bâle qui aura sans doute à coeur de gommer le terrible faux pas commis au Parc Saint-Jacques pour cette entame avec une défaite 2-1 devant le Saint-Gall de Peter Zeidler. Mais ce succès ne doit pas occulter une réalité que l'on connaissait parfaitement avant les trois coups de la saison: Neuchâtel Xamax est encore un brin trop tendre dans l'impact physique. Fort heureusement, cette lacune a pu être compensée par une organisation de jeu sans faille qui porte la griffe d'un grand entraîneur.

Peter Zeidler: une superbe "première"

La saison de la reconquête démarre donc très mal pour le FC Bâle. Devant son public, la formation de Raphael Wicky s'est inclinée sur le fil. A la 94e minute, Vincent Sierro avait le bonheur de dévier une frappe de Marco Aratore. Les Saint-Gallois avaient ouvert le score par un ancien espoir du... FCB Cédric Itten à la 57e minute avant de concéder l'égalisation sur un malheureux autogoal de leur demi espagnol Quintella. Mais à l'image d'un Nassim Ben Khalifa inspiré, le FC Saint-Gall a présenté le visage que pouvait espérer son entraîneur, lequel ne rêvait sans doute pas d'une première aussi parfaite sous ses nouvelles couleurs: celui d'une équipe qui ne veut nourrir aucun complexe dans ce championnat..

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS