Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mark Chapman, 61 ans, avait été condamné en 1981 à une peine pouvant aller de 20 ans de réclusion à la perpétuité (archives).

Keystone/AP New York State Department of Corrections/UNCREDITED

(sda-ats)

Mark David Chapman, le meurtrier de l'ancien Beatles John Lennon, s'est vu refuser une neuvième demande de libération, ont indiqué lundi des autorités pénitentiaires de l'Etat de New York. Elles n'avaient aucun autre détail sur cette décision.

Mark Chapman, 61 ans, avait été condamné en 1981 à une peine pouvant aller de 20 ans de réclusion à la perpétuité. Il était devenu libérable en décembre 2000 et il a depuis demandé en vain tous les deux ans sa libération.

Il avait tué John Lennon au pied de son immeuble new-yorkais le 8 décembre 1980. Il avait tiré à cinq reprises contre le chanteur, alors que celui-ci rentrait chez lui avec sa femme Yoko Ono vers 22h50 dans son immeuble du Dakota, en bordure de Central park. John Lennon avait été déclaré mort à l'hôpital à 23h15.

Yoko Ono est farouchement opposée à la libération de M. Chapman. L'assassin de John Lennon est détenu à la prison de haute sécurité de Wende, à Alden, dans l'Etat de New York. Il y a deux ans, la commission des libérations conditionnelles avait estimé que sa libération "serait incompatible avec le bien-être de la société". L'examen de ce qui sera sa 10e demande de libération est déjà programmé pour août 2018 par les autorités pénitentiaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS