Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice américaine a procédé vendredi à une saisie pour le moins inhabituelle, celle du squelette d'un tyrannosaure de 70 millions d'années. L'animale, récemment vendu aux enchères à New York, a été réclamé par son pays d'origine, la Mongolie.

Le squelette de 2,43 m de haut et 7,31 m de long a été saisi en début d'après-midi, dans un entrepôt du quartier du Queens à New York où il était conservé, a indiqué la maison d'enchères Heritage Auctions. Il avait été vendu aux enchères pour 1,05 million de dollars le 20 mai dernier.

La Mongolie avait demandé l'interdiction de la vente. Son président Tsakhia Elbegdorj a applaudi la décision, remerciant ceux qui l'avaient rendue possible, et saluant un "système judiciaire américain qui est une balise de justice et de liberté".

Exportation interdite

Depuis quelques jours, le destin de ce squelette de Tarbosaure bataar, grand prédateur bipède qui a vécu à la fin du Crétacé dans les steppes de l'actuelle Mongolie, agitait le monde judiciaire new yorkais. Depuis 1924, la Mongolie considère les fossiles comme une propriété nationale, et leur exportation est interdite.

Trois experts, mandatés par le président de Mongolie, avaient estimé le 5 juin que ce fossile particulier venait "presque certainement" de la formation de Nemegt, dans l'ouest du désert de Gobi, et qu'il y avait été trouvé et trafiqué par des braconniers entre 1995 et 2005.

ATS