Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La ville de New York aura attiré cette année un nombre record de 50,2 millions de touristes, s'est réjoui mardi le maire de New York Michael Bloomberg. C'est 1,5 million de plus qu'en 2010, en dépit de la mauvaise conjoncture économique.

Les touristes étrangers représentent 20% de ce total (10,1 millions), les Américains 80% (40,1 millions). Les touristes britanniques sont les plus nombreux, avec plus d'un million de visiteurs en 2011.

"La qualité de la vie à New York contribue à ce grand succès et nous sommes certains de poursuivre sur cette voie dans les mois et les années à venir", a déclaré M. Bloomberg. Le maire a souligné que les touristes auront dépensé cette année à New York quelque 32 milliards de dollars, contribuant à 320'000 emplois dans les cinq "boroughs" de la ville.

D'ici à la fin de l'année, New York comptera 90'000 chambres d'hôtels, une augmentation de 24% par rapport à 2006. Et d'ici au 31 décembre, 27 millions de nuits d'hôtel auront été vendues, soit 4,5% de plus que l'an dernier, selon NYC & Compagny, l'organisme chargé du tourisme à New York.

La région d'Orlando - où se trouve Disney world - en Floride, dispute cependant à New York le titre de destination la plus populaire des Etats-Unis, affirmant avoir attiré dès 2010 plus de 50 millions de visiteurs.

Dans le classement mondial des villes les plus visitées par les touristes étrangers, New York arrive derrière Paris et Londres. Les chiffres varient d'un classement à l'autre, selon ce qui est comptabilisé (tourisme d'affaire ou non, types d'hébergement, nombre de nuit d'hôtels etc) mais Londres et Paris se disputent la première place, avec environ 15 millions de visiteurs internationaux l'an dernier.

ATS