Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Neymar a annoncé mercredi son départ du FC Barcelone à ses coéquipiers, réunis pour la reprise de l'entraînement.

Cette annonce de l'attaquant brésilien de 25 ans survient après des semaines de rumeurs sur son transfert attendu au PSG. "Le joueur est venu s'entraîner comme prévu et a communiqué à ses coéquipiers qu'il s'en allait", a dit un porte-parole du club à l'AFP. "L'entraîneur lui a donné l'autorisation de ne pas s'entraîner et d'aller s'occuper de son avenir".

Neymar avait été le dernier à arriver sur les terrains d'entraînement du club à la périphérie de Barcelone vers 09h00 locales, au volant de sa voiture de luxe, l'air sérieux, accompagné de trois amis, selon un photographe de l'AFP. Ces dernières semaines, plusieurs médias annonçaient le départ imminent du Brésilien vers le PSG, propriété d'un fonds souverain qatari, prêt à payer les 222 millions d'euros de la clause libératoire de son contrat avec le Barça.

Cette somme serait du jamais vu dans le monde du football. Bien au-delà du record des 105 millions d'euros dépensés en 2016 pour le transfert de Paul Pogba de la Juventus Turin à Manchester United. Mais dans un autre communiqué, le Barça s'est accroché à cette somme de 222 millions, "qui devra être versée dans sa totalité". Des médias évoquaient des négociations imminentes entre les deux clubs.

La question qui se pose désormais est de savoir quand le joueur fera sa visite médicale et sera présenté par le PSG. Voire s'il assistera à la réception du promu Amiens, samedi au Parc des Princes (17h00), pour la reprise de la Ligue 1.

Son rachat par le PSG, qui n'a toujours pas été confirmé, est cependant contesté par la Ligue espagnole. Son président Javier Tebas a annoncé qu'il allait saisir l'UEFA d'une plainte visant le Paris St-Germain pour non respect des règles de fair-play financier imposées aux clubs. M. Tebas accuse le Qatar d'injecter des fonds dans le PSG en violation des règles de fair-play financier de l'UEFA et des règles en terme de concurrence de l'Union européenne.

Dans une interview publiée mercredi par le journal sportif espagnol AS, M. Tebas annonce même que la Liga refusera d'accepter les 222 millions que, selon les règles en vigueur, le PSG devrait régler afin qu'elle les reverse au club catalan. "Si le PSG vient avec l'argent de la clause (libératoire) de Neymar nous ne l'accepterons pas", a-t-il assuré.

ATS