Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il n'y a pas eu de remontada pour Nice à Moscou. Malgré une domination sans partage, la formation de Lucien Favre a été éliminée en seizième de finale de l'Europa League par le Lokomotiv.

Battus 3-2 au match aller par le leader du Championnat de Russie, les Niçois ont été particulièrement malheureux dans la glacière du stade du Lokomotiv où ils se sont inclinés 1-0. Avant l'ouverture du score des Moscovites par Denisov à la 30e, Mario Balotelli avait, en effet, trouvé à deux reprises la transversale du gardien Guilherme. "Super Mario" et ses coéquipiers se sont vraiment créés de multiples occasions. Mais ils n'ont pas bénéficié de ce soupçon de réussite qui aurait pu rendre possible l'impossible.

Cette double confrontation laissera, ainsi, bien des regrets à Lucien Favre. La semaine dernière, les Niçois avaient mené très vite 2-0 avant de galvauder deux occasions en or pour "tuer" à la fois le match aller et ce seizième de finale. Supérieurs dans le jeu, les Niçois auront finalement payé un lourd tribut à ce manque de rigueur défensive qui leur colle aux crampons depuis des semaines. Le poids des absents explique pourquoi Nice est si vulnérable dans sa surface.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS