Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nico Hischier et les Devils dans le creux de la vague

Troisième défaite de rang pour les New Jersey Devils qui se sont inclinés 3-0 contre les Islanders. Nico Hischier a eu des chances de marquer, mais le puck ne tourne pas dans le bon sens en ce moment.

20'52, c'est le temps passé sur la glace par Nico Hischier. Le Haut-Valaisan affiche le deuxième plus haut total de son équipe derrière le défenseur Sami Vatanen. Utilisé dans toutes les situations, le numéro un de la draft 2017 aurait bien voulu sortir son équipe de la petite crise qu'elle traverse, mais rien n'y a fait. Le numéro 13 a eu une très grosse opportunité en fin de partie lors du dernier power-play de son équipe, mais le portier Thomas Greiss a dit non, comme il l'avait fait deux jours plus tôt devant Sidney Crosby.

"C'est vraiment frustrant, c'est clair, a expliqué le Haut-Valaisan de 19 ans à Keystone-ATS à la fin de la rencontre. Mais si on regarde le match, on voit qu'on était meilleur que les Islanders. C'est juste qu'on n'a pas su marquer. La façon dont on a perdu cette partie est frustrante, oui. On a eu de très bonnes chances mais ça n'est pas entré. Et comme ça ne veut pas, on s'énerve d'autant plus."

Alors que le club avait réalisé une saison au-delà des attentes l'an dernier et que le début de saison avait été idéal avec quatre victoires d'entrée malgré une escapade européenne, voilà que les Devils n'affichent qu'un succès lors de leurs six derniers matches. Selon Hischier, les Devils ont pourtant montré un état d'esprit différent à Brooklyn: Les derniers matches, on les a perdus par manque d'envie de se battre jusqu'au bout. On n'a pas montré cet esprit de guerrier nécessaire à ce niveau qu'on avait lors des premiers matches de la saison. Là, on a retrouvé cette envie, on a joué dur, on a montré notre vrai visage. Seulement, ça n'a pas suffi."

Le vestiaire de New Jersey s'est vidé à une vitesse impressionnante dans un silence de cathédrale. Les joueurs avaient l'oeil sombre devant la presse. L'autre Suisse de l'équipe, Mirco Müller, a une fois encore livré une prestation solide. Depuis la fin de saison et la médaille d'argent au Mondial avec la Suisse au Danemark, le défenseur zurichois semble enfin prouver que son 18e rang lors de la draft 2013 n'était pas un hasard. Sobre, propre dans sa zone, Müller a de nouveau fait sa part défensivement en bloquant deux tirs adverses et en distribuant trois bonnes mises en échec. Le développement du Zurichois pointe dans la bonne direction. Une maigre consolation cependant pour la franchise entraînée par John Hynes.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.