Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nigeria: attentats meurtriers pendant la fête de l'indépendance

Abuja - Au moins dix personnes ont été tuées vendredi pendant la cérémonie de cinquantenaire de l'indépendance du Nigeria dans un double attentat à la voiture piégée à Abuja. Ces violences ont été revendiquées par le principal groupe rebelle du pays.
"Il y a eu deux explosions de voitures piégées", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de la capitale fédérale, Moshood Jimoh. "Huit personnes, des passants, ont été tuées et trois grièvement blessées", a-t-il encore ajouté.
Une source hospitalière a indiqué plus tard que deux personnes avaient succombé à leurs blessures.
Démineurs ou policiers
"Dans cet hôpital, nous avons reçu au total 22 victimes", a déclaré un responsable du Maitama District Hospital, Ndanusa D'Ma.
Les attentats ont eu lieu "pas très loin d'Eagle Square", la place où avait lieu au même moment la cérémonie des 50 ans de l'indépendance, selon la police.
Une dizaine de véhicules ont été détruits par l'explosion. Pompiers, policiers et démineurs sont eux arrivés rapidement sur les lieux, près d'un tribunal de la capitale fédérale nigériane. Une épaisse fumée se dégageait sur les lieux tandis que les autorités s'employaient à boucler la zone et à repousser les journalistes.
Danseurs ou encore fanfares
"La seconde explosion a fait plus de victimes car la première avait attiré la foule" sur les lieux, a expliqué sous couvert d'anonymat un officier des services de renseignements. Les forces de sécurité et les pompiers s'employaient à éteindre un véhicule en flammes après la première déflagration lorsque la seconde explosion a eu lieu.
Malgré le double attentat, les célébrations de l'indépendance n'ont pas été interrompues, notamment la parade militaire avec fanfares, les troupes d'enfants-danseurs et la parade aérienne organisées pour l'événement.
Les attentats ont été revendiqués par le principal groupe rebelle du Nigeria, le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (MEND). "Le MEND revendique la responsabilité de l'attaque", écrit le groupe dans un communiqué.
Plus tôt vendredi, le MEND avait affirmé avoir placé des bombes sur le site de la cérémonie, ainsi qu'à ses abords.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.