Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kano - Au moins 38 personnes ont été tuées vendredi dans le nord du Nigeria et dans une zone religieuse sensible du pays. Des intégristes musulmans ont notamment été à l'origine de violences contre des fidèles chrétiens assistant à des messes de Noël.
A Jos, dans le centre du Nigeria, une série d'explosions a fait au moins 32 tués au total et 74 blessés. Des violences inter-religieuses ont fait plusieurs centaines de tués cette année dans cette région.
6 tués dans le nord
Six personnes ont par ailleurs été tuées et une église a été incendiée à Maiduguri dans le nord majoritairement musulman du Nigeria le soir de Noël. Des hommes armés suspectés de faire partie de la secte Boko Haram, les "talibans" nigérians, ont mené trois attaques contre des églises, a indiqué l'armée.
Plus de 50 personnes, dont des policiers, des religieux et des politiciens ont été tués à Maiduguri, au cours des cinq derniers mois, par des hommes circulant à moto et qui feraient partie de Boko Haram. La secte, dont le nom en langue Haoussa signifie "l'éducation occidentale est un péché", affirme vouloir instaurer un Etat islamiste "pur".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS