Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lagos - Deux jeunes manifestants ont été tués par la police dans un quartier périphérique de Lagos, selon des témoins. La police a affirmé que personne n'avait été tué mais les médias locaux ont fait état de quatre morts.
"L'incident s'est produit samedi à Ajegunle lors d'un rassemblement de quelques jeunes qui protestaient contre la mort d'un homme tué par la police jeudi", a indiqué un témoin, Ebun Oyegunle.
Ce témoin a raconté que les jeunes se dirigeaient vers le poste de police de Ajeromi pour déposer une plainte quand la police a tiré à balles réelles pour disperser les manifestants.
Elle a ajouté qu'un policier avait été blessé par les manifestants qui lançaient des pierres et des bouteilles contre eux.
Le porte-parole de la police de Lagos a confirmé cette émeute mais a affirmé que personne n'avait été tué.
La police nigériane sous-équipée et sans moyens est souvent accusée de corruption, d'inefficacité, de violation des droits de l'homme et de meurtres extrajudiciaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS