Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jos - De nouvelles violences ont éclaté dimanche à Jos, dans le centre du Nigeria, faisant au moins un mort. La veille de Noël, une série d'attentats avaient tué plus de trente-huit personnes dans ce pays divisé entre un nord majoritairement musulman et le sud principalement chrétien.
Dimanche, l'armée était déployée en force pour patrouiller dans les rues de Jos afin d'empêcher une nouvelle flambée de violences. La région est régulièrement le théâtre d'affrontements intercommunautaires et l'approche des élections, prévues en avril, a fait monter la tension.
Vendredi, trente deux personnes sont décédées et 74 ont été blessées dans sept explosions en deux endroits de la ville de Jos, qui marque la limite entre le nord et le sud. Beaucoup étaient en train de faire leurs courses de Noël, selon la police.
Eglises attaquéesEgalement vendredi, dans la ville de Maiduguri, des membres présumés d'une secte islamiste ont attaqué trois églises, brûlant l'une d'elles et faisant six tués, a dit l'armée. Aucun lien n'était dans un premier temps établi entre ces violences intervenues à la veille de Noël dans le pays le plus peuplé d'Afrique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS