Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fabricant américain d'articles de sport Nike a publié jeudi pour le premier trimestre de son exercice décalé un bénéfice net en baisse de 12% à 567 millions de dollars, dépassant malgré tout les prévisions des analystes. En cause, une hausse des dépenses et des impôts.

Par action, le bénéfice ressort à 1,27 dollar hors éléments exceptionnels alors que Wall Street tablait en moyenne sur 1,12 dollar. Le chiffre d'affaires a progressé de 10% à 6,7 milliards de dollars (6,3 milliards de francs) au cours du trimestre clôturé le 31 août, là aussi au-dessus des prévisions (6,4 milliards de dollars).

Dans un communiqué, le groupe à la virgule se félicitait de ventes "record" ce trimestre grâce à "une forte demande pour les marques Nike", avec une progression enregistrée dans toutes les régions sauf au Japon.

Coûts des salaires

La marge brute du groupe a reculé à 43,5% contre 44,3% un an plus tôt, malgré une hausse des prix et des mesures de baisse du coût des produits, qui ont été "plus qu'éclipsés par une hausse des coûts des matériaux et des salaires", explique le communiqué.

Les dépenses commerciales et administratives ont également bondi (+18%), plus rapidement que le chiffre d'affaires, notamment en raison des dépenses engendrées pendant les championnats européens de football et les Jeux Olympiques, précise le groupe. En outre, les charges fiscales ont également augmenté (+4%), contribuant à grever le bénéfice.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS