Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cyclisme - Nike a annoncé mercredi avoir mis fin à son contrat avec Lance Armstrong en raison des preuves démontrant qu'il s'est dopé.
L'équipementier sportif va toutefois continuer à soutenir la fondation contre le cancer fondée par l'ancien cycliste, qui en a d'ailleurs abandonné la présidence mercredi. "En raison de preuves apparemment rédhibitoires sur le fait qu'il s'est dopé et a trompé Nike pendant plus de dix ans, c'est avec une grand tristesse que nous avons mis fin à notre contrat avec lui", a indiqué Nike dans un communiqué.
Cette annonce est survenue quelques instants après que Lance Armstrong avait annoncé qu'il renonçait à la présidence de la Fondation Livestrong, qu'il a fondée en 1997. "Je veux éviter que la controverse liée à ma carrière de cycliste ait un impact négatif sur la Fondation", a-t-il expliqué dans un communiqué. L'Américain continuera toutefois à siéger au sein du conseil d'administration de Livestrong, dont le nouvel homme fort est le vice-président Jeff Garvey.
Ces décisions interviennent après la publication par l'agence antidopage américaine (USADA) d'un rapport de 1000 pages affirmant que Lance Armstrong avait mis en place "le programme de dopage le plus sophistiqué de l'histoire du sport" au sein des équipes avec lesquelles il a remporté le Tour de France à sept reprises (1999-2005). Le Texan a été banni à vie de toute compétition et déchu de ses sept victoires dans la Grande Boucle par l'USADA.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS