Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le géant japonais du jeu vidéo Nintendo a fait état jeudi de résultats financiers dramatiques pour l'exercice 2011-2012. Nintendo affiche sa première perte annuelle recensée, du fait de l'essoufflement de sa gamme de consoles et d'un manque de jeux-vedettes pour dynamiser les ventes.

Le papa de Mario et des Pokémon a achevé l'année dans le rouge, sur un déficit net de 43,20 milliards de yens (483 millions de francs), même si un léger mieux a été constaté en fin de période, notamment au moment des fêtes de Noël.

Ce résultat, du plus mauvais effet, est dû à une chute de 36,2% de son chiffre d'affaires à 647,65 milliards de yens (7,2 milliards de francs) et à une perte d'exploitation de 37 milliards, en raison de méventes de ses produits et de la flambée concomitante de la monnaie japonaise.

Victime aussi d'une concurrence accentuée à cause des populaires téléphones multifonctionnels, le pionnier des consoles de jeu de poche, qui a déjà vécu une année noire en 2010-2011, espère un rebond durant l'exercice en cours entamé le 1er avril et qui s'achèvera le 31 mars 2013.

ATS