Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nintendo a fait état mercredi d'une chute de 60,6% de son bénéfice net 2015-16. Le pionnier japonais des jeux vidéo espère toutefois un rebond cette année budgétaire à la fin de laquelle il prévoit de lancer sa nouvelle console actuellement baptisée "NX".

"Nous projetons de commercialiser le nouveau concept de console de jeux NX (nom temporaire) au Japon et à l'étranger en mars 2017", a écrit le groupe dans son communiqué de résultats annuels. Ce nouveau modèle de salon doit venir remplacer la Wii U qui n'a jamais vraiment réussi à trouver son public.

Nintendo a intégré cette annonce dans la partie présentant les raisons pour lesquelles il espérait un doublement de son bénéfice net annuel en 2016-2017 à 35 milliards de yens.

Au cours de l'exercice achevé en mars dernier, Nintendo a dégagé un gain net de 16,5 milliards de yens (145 millions de francs), conformément à ses dernières prévisions de février après un sévère avertissement sur résultats.

Concurrence des smartphones

Le groupe est à la peine, car les ventes de consoles et de jeux sont freinées par la concurrence des smartphones qui accaparent le temps des joueurs potentiels avec des divertissements certes moins spectaculaires mais moins chers aussi.

Le chiffre d'affaires du groupe a chuté de 8,2% à 504,45 milliards de yens (4,4 milliards de francs), même s'il se félicite des bonnes ventes des jeux "Splatoon" et "Super Mario Maker" pour la Wii U.

Nintendo a écoulé 3,26 millions de Wii U dans l'année, portant le total depuis le lancement en 2012 à seulement 12,8 millions d'exemplaires. Sony a fait bien mieux avec sa PS4 commercialisée plus tard.

Sur le volet des consoles de poche 3DS, Nintendo se réjouit du succès de plusieurs jeux (dont des variantes des imbattables Pokémon) qui, conjugué au lancement de modèles améliorés de 3DS, a donné un peu de tonus aux ventes de ces consoles (6,79 millions dans l'année, 58,85 millions depuis leur lancement).

Excès d'optimisme

Le groupe, qui vend plus à l'étranger qu'au Japon, a en outre été heurté par les fluctuations des devises. Nintendo avait été un peu trop optimiste en début d'exercice, comme souvent, mais a dû ajuster le tir ensuite, en attendant le dernier moment, un mouvement auquel sont désormais habitués les analystes.

Le regain du yen ces derniers mois a joué en la défaveur du groupe qui réalise les trois quarts de son chiffre d'affaires hors du Japon. Cela a eu un impact de 18,3 milliards de yens sur le bénéfice avant impôts.

Pour l'année débutée le 1er avril, outre le coup de pouce espéré en fin de période avec la NX, la maison mère de Mario table sur la vente de 5 millions de 3DS. Il n'espère pas écouler plus de 800'000 Wii U, ce qui semble signer la fin de cette gamme. Il pense que son chiffre d'affaires s'établira à 500 milliards de yens (-0,9%) et son gain d'exploitation à 45 milliards.

ATS