Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nissan avait annoncé vendredi la suspension temporaire de l'immatriculation de quelque 60'000 exemplaires de 21 modèles de véhicules produits avant le 20 septembre et encore en stock dans ses usines (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le constructeur automobile japonais Nissan a annoncé lundi le rappel au Japon de 1,21 million de véhicules. Ceux-ci "ne ne répondent pas aux exigences du marché japonais concernant les inspections".

"Environ 1,21 million de véhicules produits entre octobre 2014 et septembre 2017 vont être soumis à de nouvelles inspections", a déclaré Nissan dans un communiqué.

Nissan avait annoncé vendredi la suspension temporaire de l'immatriculation de quelque 60'000 exemplaires de 21 modèles de véhicules produits avant le 20 septembre et encore en stock dans ses usines, en raison d'inspections qui ont été conduites de façon inappropriée dans six sites de production.

Les véhicules Nissan concernés sont uniquement destinés à être commercialisés sur le marché japonais. Ils ont été contrôlés par des techniciens qui ne sont pas habilités à effectuer des inspections pour les automobiles destinées au marché local. Ils n'ont les certificats requis que pour les exemplaires devant être exportés à l'étranger, selon Nissan.

Ces irrégularités ont été découvertes en septembre lors d'un examen sur place effectué par le ministère des Transports, indique la presse. Les autorités conduisent aussi des vérifications similaires chez les autres constructeurs d'automobiles, selon le quotidien Nikkei.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS