Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Italiens se sont serrés la ceinture comme jamais en 10 ans pour Noël, avec une forte baisse des achats de biens alimentaires et de cadeaux. Selon la confédération agricole Coldiretti, on n'avait pas vu de tel effondrement depuis 2001, l'année des attentats à New York.

Les dépenses en produits alimentaires et boissons consommées sur les tables italiennes se sont élevées à 2,3 milliards d'euros (2,8 milliards de francs), un niveau élevé mais en baisse de 18% par rapport à Noël 2010, a précisé Coldiretti.

L'organisation a expliqué cette chute par les inquiétudes de la population face au ralentissement économique en cours et à un net alourdissement de la fiscalité prévu dans le dernier plan de rigueur du gouvernement.

Cadeaux

Sur le front des cadeaux et des décorations, la situation n'était pas vraiment meilleure puisque chaque Italien a dépensé 48 euros de moins que l'année précédente, a indiqué l'organisation de consommateurs Codacons.

Le secteur de l'habillement et de la chaussure a particulièrement souffert avec une chute de 30% des achats. Les Italiens ont également taillé dans leurs dépenses de voyage. Le seul domaine épargné a été celui des téléphones multimédias et des tablettes numériques.

Pour la période des soldes qui commencera le 5 janvier, Codacons prévoit là aussi une tendance négative.

ATS