Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe finlandais Nokia, l'un des plus gros fabricants de téléphones mobiles dans le monde, prévoit de supprimer jusqu'à 10'000 emplois dans le monde d'ici à fin 2013. Cette mesure intervient dans le cadre de nouvelles mesures de réduction de coûts.

"Ces réductions (d'effectifs) prévues sont une conséquence difficile des mesures que nous pensons devoir prendre pour assurer la compétitivité à long terme de Nokia", a affirmé jeudi le directeur général du groupe Stephen Elop dans un communiqué.

Nokia, qui a reconnu cette année avoir perdu sa place de numéro un mondial des téléphones mobiles, position qu'il occupait depuis 14 années, et qui a entamé une phase de restructuration, a indiqué qu'il devrait mettre en oeuvre des mesures de réduction de coûts beaucoup plus importantes que prévu.

700 millions d'euros d'économies

"En plus des économies de coûts pour un montant de 700 millions d'euros annoncées à la fin du premier trimestre 2012, l'entreprise vise désormais des charges de restructuration supplémentaires d'environ 1,6 milliard d'euros d'ici à la fin 2013", a souligné le groupe.

Nokia a ajouté qu'il continuera à "évaluer attentivement certains actifs non stratégiques" et confirmé les informations selon lesquelles il pourrait céder sa marque de luxe Vertu au fonds EQT VI.

ATS