Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre de faillites au premier trimestre a été particulièrement marqué en Suisse centrale et au Tessin (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les faillites d'entreprises en Suisse pour cause d'insolvabilité sont en hausse au premier trimestre 2017. Leur nombre a augmenté de 10% sur un an, à 1263 cas. Parallèlement, les créations d'entreprises ont progressé.

Le nombre de faillites au premier trimestre a été particulièrement marqué en Suisse centrale (+30%) et au Tessin (+27%), écrit mardi la société de recouvrement Bisnode, sur la base de données tirées du Registre suisse du commerce (RC).

La situation s'est également dégradée dans l'Espace Mittelland (+14%), dans la Suisse du Nord-Ouest (+8%), en Suisse orientale (+11%) et à Zurich (+5%). La seule région a avoir vu le nombre de faillites reculer est celle de la Suisse du Sud-Ouest (-1%), à savoir les cantons de Genève, Vaud et du Valais.

Les cas de faillites d'entreprises liés à des cessations d'activité pour des motifs d'ordre organisationnel (en vertu de l'article 731b du code des obligations) a en revanche reculé de 5% au premier trimestre, à 461 cas. Le nombre total de procédures s'établit donc à 1724 entre janvier et mars.

Au seul mois de mars, le nombre de faillites pour cause d'insolvabilité a progressé de 16% par rapport à la même période de l'année précédente, à 495 cas. Les cessations d'activité pour des motifs d'ordre organisationnel sont en hausse de 1% à 178 cas.

En ce qui concerne la création d'entreprises, 11'021 nouvelles sociétés ont été inscrites au registre du commerce au premier trimestre, soit 6% de plus qu'un an plus tôt. A l'exception du Tessin, qui a stagné, toutes les autres régions ont enregistré une hausse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS