Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre de réfugiés ne cesse d'augmenter dans le camp de Yida, au Soudan du Sud, a affirmé vendredi le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Ils fuient la détérioration des conditions de sécurité et humanitaires dans la région des monts Nuba, au Soudan.

En moyenne, 430 réfugiés arrivent chaque jour depuis le début du mois de mai dans le camp de Yida, proche de la frontière. Il abrite désormais 35'000 personnes, a affirmé à Genève la porte-parole du HCR Melissa Fleming.

Les réfugiés arrivent à pied, après un voyage difficile dans la brousse, dans de très mauvaises conditions de santé, a-t-elle précisé. Ils montrent de plus en plus de signes de malnutrition, ce qui inquiète le HCR sur la situation dans les monts Nuba, dans le Kordofan du Sud, d'où ils proviennent.

Près de 12'000 réfugiés

Plus à l'ouest, quelque 12'000 réfugiés soudanais ont franchi la frontière de l'Etat du Nil Bleu depuis le week-end dernier, a ajouté le HCR. Les réfugiés épuisés affirment fuir la faim et la poursuite des combats.

D'intenses combats opposent l'armée de Khartoum et les rebelles de la branche nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-N) au Kordofan-Sud et au Nil Bleu, deux Etats limitrophes du Soudan du Sud, indépendant depuis juillet dernier.

ATS