Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre de réfugiés et déplacés internes dans le monde a augmenté l'an dernier, d'après le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Il a atteint un niveau sans précédent, avec 5,5 millions de personnes supplémentaires qui ont été déracinées par la force en six mois.

A fin 2013, quelque 51,2 millions de personnes étaient déplacées ou réfugiées dans le monde, un record depuis la Seconde Guerre mondiale. Pendant les six premiers mois de l'an dernier, environ 5,5 millions de personnes supplémentaires ont été contraintes de fuir leur domicile, dont 1,4 million à l'étranger et le reste à l'intérieur des frontières de leur pays, a indiqué le HCR.

Compte tenu des retours et réinstallations intervenus pendant la même période, des décès et naissances, le HCR évalue à 3,4 millions le nombre de personnes supplémentaires ayant besoin d'aide à fin juin 2014 par rapport à la fin de 2013.

Syriens au premier rang

Le nombre de réfugiés relevant du HCR a atteint les 13 millions, le chiffre le plus élevé depuis 1996 pendant la guerre dans l'ex-Yougoslavie. Les Syriens occupent la première place (3 millions), devançant pour la première fois les Afghans (2,7 millions).

Les réfugiés palestiniens (plus de 4 millions) ne relèvent pas de la compétence du HCR. Suivent les Somaliens (1,1 million), Soudanais (670'000), Soudanais du Sud (509'000), Congolais (493'000), Birmans (480'000) et Irakiens (426'000).

Appel à la solidarité

"Le nombre de déplacés et réfugiés a atteint l'an dernier des niveaux sans précédent. Aussi longtemps que la communauté internationale sera incapable de régler les conflits en cours, nous serons confrontés à leurs conséquences humanitaires dramatiques", a affirmé le Haut Commissaire Antonio Guterres.

"Le coût économique, social et humain des réfugiés et déplacés internes est supporté surtout par les pays les plus pauvres. Une plus grande solidarité internationale est nécessaire si nous voulons éviter que de plus en plus de gens soient abandonnés à leur sort sans un soutien suffisant", a averti le Haut Commissaire.

A fin juin de l'an dernier, le Pakistan était le pays qui accueillait le plus grand nombre de réfugiés (1,6 million), devant le Liban (1,1 million). Suivaient l'Iran (982'000), la Turquie (824'000), la Jordanie (737'000), l'Ethiopie (588'000), le Kenya (537'000) et le Tchad (455'000).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS