Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - La Suisse a connu un nombre record de faillites de sociétés au premier semestre 2010. Ce sont ainsi pas moins de 3137 entreprises qui ont été touchées par un phénomène qui reflète notamment la récession économique, soit 26,2% de plus qu'un an plus tôt.
En six mois seulement cette année, le nombre de défaillances de sociétés en Suisse représente déjà 60% des ouvertures de faillite enregistrées sur l'entier de 2009, a indiqué vendredi Creditreform. A l'image des mois précédents, la hausse traduit également les nouvelles dispositions du Code des obligations.
Longs délais parfois
Sans ce facteur, qui intègre désormais les carences dans l'organisation (article 731b), la progression du nombre de faillites de sociétés ressort à 18,4% (2352 cas). Sur le seul mois de juin, Creditreform a compté 514 ouvertures de faillite, un effectif stable en rythme annuel cette fois.
Le délai courant entre l'apparition de difficultés pour une entreprise et sa mise en faillite peut prendre du temps. Il n'est en effet pas rare de devoir compter en mois, voire en années.
Concernant les cas de faillites de privés, leur nombre a reculé de 2% au cours des six premiers mois de l'année, à 2796. Le mois de juin a revanche noté une dégradation à 512 (+18,5%). Creditreform relève que c'est la première fois que l'effectif des défaillances de sociétés dépasse celui des privés.
Suisse romande moins touchée
Au total, 5933 ouvertures de faillite ont été recensées au premier semestre, un nombre en hausse de 11,1%. Il faut remonter à l'année 2007 pour trouver une valeur aussi élevée (5423), note l'institut de recouvrement, qui se décrit comme la plus grande association suisse de créanciers. En juin, la progression se situe à 22,4%.
En considérant les régions, la Suisse romande apparaît peu affectée par le bond des mises en faillite. Elle n'enregistre ainsi qu'une modeste hausse de 0,9% du nombre total, même si la baisse pour les privés (-6,8%) masque l'augmentation pour les sociétés (+12,9%).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS