Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre de nouveaux véhicules à moteur n'a jamais été aussi élevé sur les routes suisses qu'en 2011, annonce mardi l'Office fédéral de la statistique. Avec 420'000 nouvelles immatriculations, l'an dernier en compte 8400 de plus que lors du précédent record de 1989.

Par rapport à 2010, le nombre de nouvelles voitures, motocycles ou camions a augmenté de 12%, précise l'OFS. La catégorie qui a le plus grossi (+19%) est celle des "véhicules de transport de choses", qui comprend en autres les voitures de livraison, les camions et les tracteurs à sellette.

Plus de véhicules

Le nombre de véhicules neufs mis en circulation en 2011 a dépassé de loin celui des véhicules retirés de la circulation, précise par ailleurs l'Office fédéral. Le nombre total de véhicules qui circulent sur les routes suisses a augmenté de 2,2%, soit la plus forte progression depuis 2002.

Trois quarts d'entre eux sont des voitures de tourisme. Les statisticiens de l'OFS en ont recensé 4,2 millions, soit 2,1% de plus qu'en septembre 2010. Dans cette catégorie, il notent que les moteurs diesel sont toujours plus populaires et qu'ils représentent désormais une voiture sur cinq (+11,9%).

Le succès des tractions intégrales et des breaks ne se dément pas non plus. Près d'une voiture sur quatre est aujourd'hui un break (+6,1%). Et le parc des 4x4 s'est accru de 6,9% pour totaliser 893'400 véhicules.

Succès des voitures vertes

Mais c'est du côté des voitures "écologiques" qu'on trouve les hausses les plus spectaculaires. Le nombre des modèles hybrides essence/électricité a bondi de 29% pour atteindre 22'000 unités. Et la Suisse compte désormais plus de 1000 voitures purement électriques (+57%).

ATS