Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'année 2011 a été marquée par un nombre record de vastes saisies d'ivoire en Afrique. La contrebande de défenses d'éléphants est en plein essor en raison de la demande croissante de la bijouterie en Chine et en Asie en général.

L'association Traffic, spécialisée dans la protection des animaux sauvages, a recensé au moins 13 saisies dépassant chacune les 800 kg d'ivoire, contre six seulement en 2010.

"Une estimation basse de la quantité d'ivoire récupérée lors de ces 13 saisies donne un total d'au moins 23 tonnes, ce qui représente environ 2500 éléphants, et probablement plus", a indiqué l'association.

La Chine pointée

Traffic explique que la contrebande d'ivoire est la conséquence des investissements pratiqués par la Chine en Afrique afin de s'assurer des ressources naturelles.

"Il n'y a jamais eu dans l'histoire de l'Afrique autant de ressortissants asiatiques sur le continent. Ils ont des contacts avec le marché des produits finis et ils sont désormais à la source pour alimenter ce marché depuis l'Afrique", a précisé l'association.

Selon les estimations, il y aurait entre 400'000 et 700'000 éléphants en Afrique.

ATS