Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les vainqueurs du Grand prix suisse de danse et des distinctions danseur et danseuse exceptionnels seront connus le 6 octobre. La cérémonie aura lieu à Fribourg en présence du ministre de la culture Alain Berset. Les noms d'autres lauréats ont été dévoilés lundi.

Claude Ratzé et l'Association pour la danse contemporaine (ADC) de Genève, qu'il dirige depuis 1992, ont reçu le prix spécial de danse, doté de 40'000 francs, a indiqué l'Office fédéral de la culture (OFC). Cette distinction est un hommage à leur engagement.

L’ADC est une des associations de danse contemporaine les plus représentatives et les plus vivantes de Suisse, selon l'OFC. Elle se bat depuis des années pour la création d’un Pavillon de la danse dans la cité du bout du lac.

Le jury a également distingué quatre oeuvres au titre de "Création actuelle de danse". Chaque prix est doté de 25'000 francs.

"bits C 128Hz" est une chorégraphie de Béatrice Goetz et de sa miR Compagnie de Bâle, qui associe le hip hop et la danse contemporaine, la musique électronique et le violoncelle classique. "Orthopädie or to be" est un duo de deux corps et de deux générations différentes, avec Kilian Haselbeck et Meret Schlegel.

"Requiem" est une œuvre pluridisciplinaire de Nanine Linning, dansée par la Tanzcompagnie Konzert Theater de Berne. "souffle" de Brigitte Meuwly et Antonio Bühler est issu d'une collaboration de DA MOTUS! avec le chœur de chambre Zeugma de Fribourg.

Enfin, le June Johnson Dance Prize, doté de 25'000 francs est revenu à "Requiem for a dead piece of meat" de la 3art3 company du chanteur et homme de théâtre Daniel Hellmann. Cette récompense est décernée en collaboration avec la fondation Stanley Thomas Johnson. Elle rend hommage à une création chorégraphique jeune et innovante.

ATS