Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Réunis samedi en assemblée à Muttenz (BL), les délégués du Parti évangélique (PEV) ont donné leur feu vert à l'initiative contre le tabagisme passif, ainsi qu'à l'arrêté fédéral "jeunesse+musique". Ils s'opposent en revanche au texte "sécurité du logement à la retraite".

A leurs yeux, cette initiative "créerait des inégalités de traitement entre générations et renforcerait les privilèges des propriétaires", ont-ils plaidé dans un communiqué.

La conseillère nationale Maja Ingold (PEV/ZH) a admis que le système actuel n'est pas optimal. "Rembourser l'hypothèque sur sa maison ne doit plus être puni", a-t-elle déclaré, car selon elle, le système actuel inciterait à garder une dette hypothécaire élevée pour économiser des impôts.

Deux oui

Mais l'imposition de la valeur locative doit être supprimée de façon générale, et pas uniquement pour les retraités, selon elle. Les délégués l'ont suivie et se sont refusés, par 41 voix contre 26, à "accorder un traitement préférentiel à une génération qui se situe économiquement au-dessus de la moyenne", selon le communiqué.

Le texte interdisant le tabagisme passif a eu l'heur de plaire aux délégués, qui ont accepté l'initiative de la Ligue pulmonaire, par 64 voix contre huit.

Même enthousiasme pour le contre-projet à l'initiative "jeunesse+musique", retirée par la suite. Le texte a passé la rampe par 74 voix contre deux. "Les meilleurs éléments dans le domaine de la musique doivent pouvoir aussi progresser comme c'est le cas dans le domaine du sport", a plaidé Maja Ingold.

ATS