Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Premier ministre turc Binali Yildirim a rencontré la haute hiérarchie militaire (archives).

KEYSTONE/AP/ALI UNAL

(sda-ats)

Le Conseil militaire suprême (YAS), organe de supervision des forces armées en Turquie, a promu 99 colonels au rang de général ou d'amiral. Il a placé 48 généraux à la retraite à l'occasion d'une réorganisation annuelle, a annoncé l'armée vendredi.

Près de deux semaines après la tentative de coup d'Etat d'un groupe au sein de l'armée, qui a valu à près de 1700 militaires, dont 40% de généraux et amiraux, d'être congédiés pour conduite déshonorante, les principaux responsables de l'état-major sont maintenus à leur poste.

Seuls changements notables, le chef d'état-major adjoint, le général Yasar Guler, est nommé commandant de la gendarmerie et le chef de la prestigieuse Première Armée, le général Umit Dundar, le remplace en tant que numéro deux de l'état-major, toujours dirigé par Hulusi Akar.

Seize généraux et amiraux sont également promus et les mandats de vingt généraux ou amiraux ont été prolongés d'un an, précise l'armée dans un communiqué, sans faire allusion au putsch avorté.

Jeudi soir, à l'issue de la réunion du YAS, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a fait savoir qu'il souhaitait que l'armée et les services secrets (MIT) soient placés sous le contrôle de la présidence.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS