Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Norbert Walter-Borjans demande l'échange automatique d'informations

Après le non du Bundesrat allemand à l'accord fiscal avec la Suisse, le parti social-démocrate (SPD, opposition), déterminant dans l'échec, s'est montré ouvert à de nouvelles négociations durant le week-end. Dans la presse dominicale, plusieurs ministres d'outre-Rhin réclament l'échange automatique d'informations.

Selon le ministre des finances de Rhénanie du Nord-Westphalie Norbert Walter-Borjans (SPD), cette mesure est la seule qui permette d'assurer que les impôts sont payés correctement.

"Je ne vois aucune alternative sur la durée", dit l'opposant à l'accord fiscal dans un entretien accordé à la "SonntagsZeitung". Il estime qu'il ne fait aucun sens de convoquer la commission de médiation parce que l'accord ne peut plus être modifié dans cet organe.

"Le secret bancaire doit tomber, mais pas le secret fiscal. Il garantit la sphère privée. Le secret bancaire garantit la fraude", ajoute M. Walter-Borjans, qui reçoit le soutien de son homologue du Bade-Wurtemberg, Nils Schmid (SPD). Dans la "Zentralschweiz am Sonntag", le ministre des finances de ce Land estime que l'échange automatique d'informations s'imposera de toute manière.

Schäuble veut sonder

Le ministre des finances de Rhénanie-Palatinat Carsten Kühl (SPD) souligne pour sa part qu'un accord fiscal reste une nécessité. "Il faut renégocier au plus vite avec tous les partenaires et en dehors de la commission de médiation", a-t-il déclaré à l'agence allemande dpa.

La Suisse doit participer aux discussions, ce qui n'est pas possible si le gouvernement allemand convoque la commission de médiation entre le Bundesrat et le Bundestag.

La Chambre des Länder (Bundesrat) avait refusé vendredi l'accord fiscal. Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble (CDU) souhaite désormais sonder si des Länder dirigés par le SPD ou les Verts peuvent encore changer leur opinion à la commission de médiation, chargée de trancher les désaccords entre les deux Chambres en Allemagne. Le gouvernement allemand devra décider ce mercredi s'il désire activer cette instance ou non.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.