Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice norvégienne a condamné lundi à cinq ans de prison un mollah pour des menaces de mort et appels au meurtre. Ses propos et menaces avaient notamment visé une ex-ministre qui avait décidé de l'expulser du pays scandinave.

"La cour ne rejette pas la charia mais, en droit norvégien, la charia n'a pas sa place", a estimé le tribunal d'Oslo. Établi en Norvège depuis 1991, le mollah Krekar est le fondateur du groupe islamiste kurde irakien Ansar al-Islam. L'homme de 55 ans avait été expulsé en 2003 au motif qu'il représentait une menace pour la sécurité du royaume.

Les juges ont donné raison au parquet qui voyait dans ces déclarations une menace visant à inciter les autorités norvégiennes à revenir sur leur arrêté d'expulsion. Celui-ci n'a toujours pas été mis à exécution faute de garanties sur la sécurité du religieux en Irak, où il risque la peine de mort.

Le mollah, Najmeddine Faraj Ahmad de son vrai nom, a aussi été condamné pour avoir menacé trois Kurdes accusés d'avoir brûlé des pages du coran ou profané celui-ci.

ATS