Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Avec l'arrivée prochaine de l'hiver, les oiseaux vont avoir de plus en plus de mal à trouver de la nourriture. La Station ornithologique suisse encourage le nourrissage, mais en respectant certaines règles de base pour ne pas leur nuire.

Ainsi, la mangeoire doit être installée à un endroit dégagé à proximité d'abris pour que les oiseaux puissent s'y retirer, explique la station sise à Sempach (LU) jeudi. Sur les balcons, il faut réduire les risques de collision avec les vitres, précise Sophie Jaquier, de la station ornithologique, interrogée par l'ats.

Il faut proposer des mélanges pour granivores et mangeurs d'invertébrés et éviter à tout prix les graines d'ambroisie. La nourriture devrait être renouvelée deux fois par jour, si possible avant le lever du soleil et deux heures avant le crépuscule.

La nourriture doit être maintenue au sec et à l'abri des déjections. Il faut nettoyer la mangeoire régulièrement.

La Station ornithologique suisse estime que le nourrissage contribue à favoriser la biodiversité. Effectuer le nourrissage avec des enfants peut développer leur conscience écologique.

Influence sur la migration

Toutefois, une étude effectuée en Grande-Bretagne a montré que le nourrissage peut dérouter la migration des oiseaux. Ces observations n'inquiètent pas les ornithologues helvétiques.

Selon Sophie Jaquier, comme les amis des oiseaux sont plus nombreux en Grande-Bretagne, le phénomène de nourrissage y est probablement beaucoup plus répandu qu'en Suisse. Par ailleurs, la Station ornithologique suisse suppose que l'effet que peut avoir le nourrissage se perd dans les importantes fluctuations naturelles des effectifs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS