Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La qualité des aliments pour animaux s'est améliorée. Selon les contrôles effectués en 2011, les échantillons jugés non-conformes aux prescriptions ont diminué. Un retournement de tendance pour la nourriture des animaux de rente et une confirmation du côté de ceux de compagnie.

La station de recherche Agroscope a prélevé 1209 échantillons d'aliments pour animaux de rente et 202 pour les animaux de compagnie. Dans la première catégorie, plus de 55% n'ont donné lieu à aucune contestation. La part de ceux présentant de légères non-conformités (étiquetage incomplet, teneurs s'écartant légèrement des valeurs déclarées) a diminué de plus de 5,5 points à 23,2%.

Echantillons non-conformes

La proportion d'échantillons non-conformes (contestations avec conséquence financière) a quant à elle baissé de plus d'un point pour atteindre 21%. Il s'agit pour l'essentiel de teneurs en éléments nutritifs outrepassant les tolérances légales ou de très graves erreurs de déclaration, a indiqué lundi Agroscope.

Dans deux cas, une contamination croisée par des coccidiostatiques a été constatée. Pour le reste, aucune présence de substances interdites ou indésirables, comme les métaux lourds, les dioxines et les aflatoxines, ni de salmonelles n'a été observée. Enfin, pour ce qui est de la présence d'organismes génétiquement modifiés (OGM), quatre matières premières en contenaient plus de 0,9% sans le déclarer.

Rayon animaux de compagnie, la situation a continué de s'améliorer: 31% (moins quatre points) des aliments contrôlés présentaient de légères non-conformités et 21,5% (moins cinq points) ont donné lieu à une contestation avec conséquence financière. Six échantillons appartenant à cette dernière catégorie relèvent toutefois d'une récidive. Côté OGM, deux échantillons analysés ont été contestés.

ATS